Remorqueurs miniers Montagnat

Galerie

Cette galerie contient 4 photos.

Dernière mission à Saigon effectuée en Novembre, avant l’arrivée prochaine des 4 remorqueurs destinés à la Société Minière Georges Montagnat. Après une dernière épreuve de stabilité sur le BOSS, les remorqueurs de la flotte SMGM vont embarqués le mercredi 3 … Lire la suite

Remorqueurs minier SMGM

Galerie

Remorqueurs SMGM

C2EM a été chargée par le chantier de construction VUOT SONG SHIPYARD au Vietnam, de la réalisation de l’étude de stabilité des quatre remorqueurs en construction pour la Société Minière Georges Montagnat.

MARTHE

Les deux premières unités ont été mises à l’eau dans le seconde quinzaine de juillet. Le GHYSLAINE et le MARTHE, en cours de finition, permis de réaliser une expérience préliminaire afin de déterminer les caractéristiques du navire lège, base essentiel pour l’étude de stabilité prévisionnelle.

GHYSLAINE

Les deux suivants, OUINNE et BOSS, vont être mis à l’eau début septembre. Cette première semaine de septembre sera avant tout consacrée à la visite de mise en service des deux premières unités, GHYSLAINE et MARTHE. Les autorités maritimes françaises seront présentes à Ho Chi Minh pour effectuer les essais des navires et leur conformité à la réglementation. Nous réaliserons pendant cette même semaine l’expérience de stabilité validant les caractéristiques finales du navire lège.

Pose des tube d'étambot

Pose des tube d’étambot

OUINNE II

 

Début octobre, l’expérience de stabilité et visite de mise en service des deux navires suivants seront réalisés.

MARTHE

Après essais et vérification de la conformité, les quatre remorqueurs seront embarqués sur un cargo à destination de Nouméa.

STABILITE DU TAABYA-ON

Remorqueur TAABYA-ON

P1080719 compress

Récemment arrivé sur le territoire, le remorqueur TAABYA-ON a été construit au Vietnam pour la société SONAREP.

A la demande du chantier constructeur, C2EM a réalisé une expérience de stabilité du remorqueur, afin de valider celle réalisée à la mise à l’eau.

L’IROISE à appareillé

 Après des mois de labeur, la joie de l’équipage !

DSC_0364 compress

Après de longs mois de travaux, de surprises, et de complications en tout genre, le palangrier L’IROISE a enfin appareillé pour sa première marée le 16 juin dernier à 23h00.

C’est avec beaucoup d’émotion que l’équipage et son patron, Loïc LEMONNIER, ont pris la mer pour cette première campagne de pêche. L’IROISE, anciennement KIRIKIT, n’avait plus quitté le port depuis qu’il avait été désarmé en 2009. Entièrement refondu, le navire a retrouvé une seconde jeunesse. Beaucoup d’énergie et de sueur ont été indispensable à la remise en activité du palangrier.

 

UNE REMISE A NIVEAU INDISPENSABLE

Construit en 1994 pour l’armement NAVIMON, ce navire en aluminium de 16 mètres faisait partie d’une série de quatre unités. Abandonné et squatté à quai, il a subi de fortes dégradations nécessitant de gros et coûteux travaux de remise en état. Aussi, en 20 ans, la réglementation a évolué, obligeant donc le nouvel armateur à une remise aux normes du bateau. Si l’évidence s’imposait pour certaines rénovations, d’autres par contre ont suscités la surprise. Des coûts supplémentaires non programmés ont faillis tués le bébé dans l’œuf.

 

LES ALÉAS DE L’OCCASION

Après un démontage et nettoyage préalable de certaines parties du navire, des anomalies majeures sont apparues, alors qu’elles ne pouvaient être visibles lorsque le bateau était à flot. En effet, après dépose du stratifié de protection dans le puisard de cale à poissons, des chancres importants ont pu être décelés sur les tôles de bordé de fond. Une remise à terre du navire s’imposait pour le remplacement des tôles défectueuses. La cale à poissons a été également refaite en grande partie, car la couche de protection en stratifié fortement usée, avait dégradé les vaigrages. Toutes ces opérations ont été coûteuses financièrement mais ont aussi décalées la remise en exploitation de L’IROISE.

 

C’EST PARTI ! BON VENT A L’IROISE
DSC_0373 compress

Palangrier de 17 mètres (LA REUNION)

Image

Palangrier de 17 mètres construits en trois exemplaires pour l’île de La Réunion. Ces navires sont armés en seconde catégorie et pêchent selon saison, proche des côtes de Madagascar.

PROVISOIRE 124 Parvati0085 Marius 3 084 Marius 3 099 Marius 3 en mer 046

Navire océanographique pour l’INSU

Navire scientifique de 11,50 mètre construit pour l’Institut National des Sciences de l’Univers (INSU)

CNRS 039 20 image_large10

Réalisation de plans après travaux

Des sociétés tels que SORECAL ou SOFRANA nous ont confié la réalisation de plans suite à des travaux réalisés ou à réaliser. Ainsi C2EM a effectué des mises à jour de plan demandées par le Bureau Veritas suite à des modifications ou avaries

Implantation treuils HIBISCUS 13001PL b

 

P1060632

BE13005 BARGE PIKININI

 

P1060453

Quelques études réalisées au sein du Chantier Naval Croisicais

 

  • 6 chalutiers de 9.00 m
  • 12 chalutiers de 11.00 m
  • 2 chalutiers de 12.00 m
  • 1 chalutier de 13.00 m
  • 2 chalutiers de 14.50 m
  • 3 chalutiers de 16.00 m
  • 1 chalutier de 19.00 m
  • 1 chalutier de 20.00 m
  • 1 chalutier de 25.00 m
  • 1 caseyeur de 12.00 m
  • 1 caseyeur de 16.00 m
  • 1 caseyeur de 19.00 m
  • 1 fileyeur de 17.00 m
  • 4 palangriers de 18.30 m
  • 3 vedettes de 10.00 m
  • 3 palangriers de 16.00 m
  • 3 palangriers de 17.00 m
  • 1 navire océanographique de 11.50 m
  • Et de nombreuses transformations et refontes de navires…

Pour un descriptif plus complet des navires réalisés au sein du Chantier Naval Croisicais, rendez-vous ici !

A la demande d’armements ou des autorités maritimes, des études particulières ont également été réalisées pour la mise en conformité suivant les normes de sécurité ou de stabilité en vigueur.