Etudes d’un palangrier côtier de 11,75 mètres

INNOVANT et PERFORMANT

R4 compresséImaginé pour un développement professionnel durable et maîtrisé de la pêche en Nouvelle Calédonie, cette unité de moins de douze mètres offre toutes les garanties de confort de confort et de sécurité pour les marins.

Conçu pour naviguer dans un cadre professionnel, ce palangrier répond parfaitement à toutes les normes et réglementations exigées sur le territoire français.

Son équipement évolutif peut s’adapter à différents types de pêche. Sa cale à poissons d’environ 12 m3 est isolée thermiquement, mais peut aussi être réfrigérée et complétée par une machine à glace.

Les locaux sont climatisés afin d’améliorer les conditions de vie à bord, et offrir aux marins un confort digne de plus grand navire.

Parce que votre sécurité n’a pas de prix et que la mer exige le meilleur, cette unité vous surprendra par ses qualités marines.

R1 compressé

 

L’actualité de C2EM

Depuis les dernières news mises en ligne, l’activité de C2EM a été particulièrement soutenue. Quelques expertises et études, dont vous pouvez lire les détails pour certaines ci-dessous, mais aussi l’établissement de nombreux projets, qui nous l’espérons, viendrons prochainement enrichir l’actualité du site.

Dernièrement, le navire Océanographique de 12 mètres, construit en 2010 par le Chantier Naval Croisicais, s’est doté d’un portique arrière pour le relevage du matériel de prélèvement. La conception et les plans de fabrication ont été confiés à C2EM, ainsi que l’étude de stabilité prenant en compte l’incidence de la masse suspendue lors du relevage.

ALBERT LUCAS 026 ALBERT LUCAS

 

Egalement, un sonar a été installé sur le fileyeur polyvalent de l’île d’Yeu, MAMMOUTH. Le Chantier Naval Croisicais a procédé à la mise en place du tube de sonar, les plan d’installation étant réalisés par C2EM.

Autre modification, l’installation d’une antenne VSat sur le navire scientifique ALIS, qui opère à Nouméa. L’étude d’implantation et de structure du mât supportant l’antenne à été réalisée par C2EM.

P1030081 P1030070

 

Dans le même registre, plan de fabrication et consultation pour le mât de feux aluminium du palangrier Pescana RESOLU.

P1020147

Plan de fabrication du mât de feux sur Pescana COURAGEUX et consultation pour fabrication

Plan de fabrication du mât de feux sur Pescana RESOLU et consultation pour fabrication

Les remorqueurs Montagnat construit au Vietnam ont été mis en exploitation, après résolution de plusieurs difficultés techniques et administratives.

Une pesée hydrostatique et calcul d’assiette a aussi été réalisée sur les pontons modulaires de la société BALINEAU

De nombreuses expertises ont été aussi réalisées pendant les derniers mois, avec entre autre des mesures sonores effectuées sur le catamaran du chantier Américain ARROWCAT, dans le but de sa certification CE.

SMGM (Montagnat), les quatre remorqueurs sont arrivés à Nouméa

C’est le 1er janvier que les quatre remorqueurs de la Société Minière Georges Montagnat sont arrivés à Nouméa. Partis 15 jours auparavant de Saïgon au Vietnam, ils ont été débarqués dans la baie le premier jour de l’année.

Dans quelques jours, après leur visite de mise en service par les autorités maritimes, ils démarreront leur exploitation sur les sites de Tontouta, Koumac et Ouinne.

10390390_310833555776673_3345975269083661125_n 1509242_310833885776640_5979065322811421461_n 10712902_310834032443292_7880484643217745139_n 10847224_369469333214357_8467440024761752809_o 10649566_310833515776677_3057144438997598766_n 10906162_310833375776691_3259190813471177183_n 10906281_310833295776699_5190254054085657256_n

Remorqueurs minier SMGM

Galerie

Dernière ligne droite pour les remorqueurs SMGM

P1000448

Plus que quelques semaines avant l’arrivée à Nouméa des 4 nouveaux remorqueurs de la Société Minière Georges Montagnat.

P1000407

Après 10 jours sur le site du chantier au Vietnam, trois unités sont désormais à l’eau, la quatrième, le BOSS, devrait l’être en début de semaine. En présence des autorités maritimes Calédoniennes et du Bureau Veritas Vietnamien, nous avons réalisé les essais de stabilité du GHYSLAINE, tête de série des navires MARTHE et OUINNE 2. Les résultats de l’expérience ont confirmés les valeurs prisent en compte dans le dossier de stabilité prévisionnel que nous avons établi.

P1000477

Quelques heures d’essai ont suivi pour tester le navire et pour valider le fonctionnement des organes mécaniques, sous l’œil attentif des inspecteurs des Affaires Maritimes de Nouméa. Ces essais ayant été positifs pour la majeure partie d’entre eux, certains demandent quelques corrections et devront être validés lors des VMS (visite de mise en service) des quatre navires, programmées entre le 10 et 20 octobre prochain.

P1000512

P1000489 P1000515

 

 

A l’issu de ces essais et s’ils s’avèrent satisfaisants, les remorqueurs devraient être embarqués aux alentours du 25 octobre pour une arrivée en Calédonie vers le 12 novembre.

Ces remorqueurs miniers sont les premiers d’une série qui s’annonce importante, deux nouveaux navires étant d’ores et déjà en cours de construction. Au fur et à mesure, la série devrait subir des améliorations, l’objectif étant d’arriver à un standard reconnu et adapté au travail minier.

P1000364 P1000420 P1000361

 

Remorqueurs SMGM

C2EM a été chargée par le chantier de construction VUOT SONG SHIPYARD au Vietnam, de la réalisation de l’étude de stabilité des quatre remorqueurs en construction pour la Société Minière Georges Montagnat.

MARTHE

Les deux premières unités ont été mises à l’eau dans le seconde quinzaine de juillet. Le GHYSLAINE et le MARTHE, en cours de finition, permis de réaliser une expérience préliminaire afin de déterminer les caractéristiques du navire lège, base essentiel pour l’étude de stabilité prévisionnelle.

GHYSLAINE

Les deux suivants, OUINNE et BOSS, vont être mis à l’eau début septembre. Cette première semaine de septembre sera avant tout consacrée à la visite de mise en service des deux premières unités, GHYSLAINE et MARTHE. Les autorités maritimes françaises seront présentes à Ho Chi Minh pour effectuer les essais des navires et leur conformité à la réglementation. Nous réaliserons pendant cette même semaine l’expérience de stabilité validant les caractéristiques finales du navire lège.

Pose des tube d'étambot

Pose des tube d’étambot

OUINNE II

 

Début octobre, l’expérience de stabilité et visite de mise en service des deux navires suivants seront réalisés.

MARTHE

Après essais et vérification de la conformité, les quatre remorqueurs seront embarqués sur un cargo à destination de Nouméa.

STABILITE DU TAABYA-ON

Remorqueur TAABYA-ON

P1080719 compress

Récemment arrivé sur le territoire, le remorqueur TAABYA-ON a été construit au Vietnam pour la société SONAREP.

A la demande du chantier constructeur, C2EM a réalisé une expérience de stabilité du remorqueur, afin de valider celle réalisée à la mise à l’eau.

L’IROISE à appareillé

 Après des mois de labeur, la joie de l’équipage !

DSC_0364 compress

Après de longs mois de travaux, de surprises, et de complications en tout genre, le palangrier L’IROISE a enfin appareillé pour sa première marée le 16 juin dernier à 23h00.

C’est avec beaucoup d’émotion que l’équipage et son patron, Loïc LEMONNIER, ont pris la mer pour cette première campagne de pêche. L’IROISE, anciennement KIRIKIT, n’avait plus quitté le port depuis qu’il avait été désarmé en 2009. Entièrement refondu, le navire a retrouvé une seconde jeunesse. Beaucoup d’énergie et de sueur ont été indispensable à la remise en activité du palangrier.

 

UNE REMISE A NIVEAU INDISPENSABLE

Construit en 1994 pour l’armement NAVIMON, ce navire en aluminium de 16 mètres faisait partie d’une série de quatre unités. Abandonné et squatté à quai, il a subi de fortes dégradations nécessitant de gros et coûteux travaux de remise en état. Aussi, en 20 ans, la réglementation a évolué, obligeant donc le nouvel armateur à une remise aux normes du bateau. Si l’évidence s’imposait pour certaines rénovations, d’autres par contre ont suscités la surprise. Des coûts supplémentaires non programmés ont faillis tués le bébé dans l’œuf.

 

LES ALÉAS DE L’OCCASION

Après un démontage et nettoyage préalable de certaines parties du navire, des anomalies majeures sont apparues, alors qu’elles ne pouvaient être visibles lorsque le bateau était à flot. En effet, après dépose du stratifié de protection dans le puisard de cale à poissons, des chancres importants ont pu être décelés sur les tôles de bordé de fond. Une remise à terre du navire s’imposait pour le remplacement des tôles défectueuses. La cale à poissons a été également refaite en grande partie, car la couche de protection en stratifié fortement usée, avait dégradé les vaigrages. Toutes ces opérations ont été coûteuses financièrement mais ont aussi décalées la remise en exploitation de L’IROISE.

 

C’EST PARTI ! BON VENT A L’IROISE
DSC_0373 compress

Palangrier de 17 mètres (LA REUNION)

Image

Palangrier de 17 mètres construits en trois exemplaires pour l’île de La Réunion. Ces navires sont armés en seconde catégorie et pêchent selon saison, proche des côtes de Madagascar.

PROVISOIRE 124 Parvati0085 Marius 3 084 Marius 3 099 Marius 3 en mer 046

Navire océanographique pour l’INSU

Navire scientifique de 11,50 mètre construit pour l’Institut National des Sciences de l’Univers (INSU)

CNRS 039 20 image_large10